Choisir son psy
L'annuaire spécialisé des psys et des coachs

 17 Mai 2022 : 639 psys et coachs sur l'annuaire Psy et Coach
54 visiteurs connectés en ce moment

Les professions de psy et de coach >

Le psychopraticien

Le terme « psychopraticien » ou est un nom de métier qui succède à l’ancienne appellation « psychothérapeute » avant que celle-ci ne soit devenue un titre réservé. C’est un professionnel de l’accompagnement thérapeutique

Employé seul, le nom de métier « psychopraticien » est libre d’emploi, tout le monde peut y prétendre. Il ne constitue pas un titre mais désigne une activité professionnelle. L’exercice de la psychothérapie reste libre et le psychopraticien est un professionnel de la psychothérapie.

Pour faciliter votre orientation et le choix d'un professionnel et d'une méthode de psychothérapie, voir aussi :



Psychopraticien et alter titres

Pour distinguer les psychopraticiens couverts par un organisme national historique responsable, les membres du GLPR ont définis des titres délivrés sous leur autorité. Pour rappel le GLPR "Groupe de liaison de la psychothérapie relationnelle" est un groupe informel permanent de liaison et de réflexion constitué en réaction à l’adoption de la loi HPST de 2009, et qui regroupe depuis février 2010 qui regroupe :

  • les deux syndicats historiques, Psy’G et SNPPsy
  • les deux fédérations nationales, FF2P et Affop


Les nouveaux titres suivants sont donc couverts par la garantie professionnelle GLPR.

  • psychopraticien certifié ( FF2P)
  • psychopraticien PSY’G (PSY’G)
  • Psychopraticien relationnel® titre homologué auprès de l’Inpi, encadré par le SNPPsy et l’Affop. Pour obtenir ce titre Il faut donc être certifié par les écoles agréées SNPPsy ou AFFOP.


Le terme psychopraticien relationnel désigne des praticiens de la psychothérapie subjective, c'est-à-dire accompagnant des personnes qui veulent devenir sujets de leur propre vie par elles-mêmes (L'art-thérapie par exemple en fait partie) .

Si vous êtes titulaire d'un organisme, il est bon de le spécifier (par exemple : psychopraticien relationnel® titulaire du SNPPsy).

Les organismes relevant du GLPR pourraient adopter en 2011 une convention concernant le système de titres qu’ils entendront protéger en commun, à l’exclusion de tout autre organisme.

Conditions d'obtention des labels

Pour prétendre à ces labels, il faut suivre une formation complète en psychothérapie, conforme aux normes européennes, incluant les six éléments suivants :

  • Une psychothérapie personnelle approfondie ;
  • Une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode reconnue [*] ;
  • Une formation en psychopathologie clinique ;
  • Une supervision permanente tout au long de la pratique professionnelle ;
  • Un engagement à se conformer à la charte déontologique de la profession ;
  • Une accréditation par une commission nationale de pairs.


[*] méthodes reconnues : Psychanalyse, thérapie comportementale et cognitive (TCC), thérapie familiale, thérapie de couple, approches humanistes : Gestalt-thérapie, analyse transactionnelle, approche centrée sur la personne, analyse psycho-organique, programmation neuro-linguistinque (PNL), hypnose ericksonnienne, psychothérapie de la motivation, psychosynthèse, sophia-analyse, somatothérapie, végétothérapie caractéro-analytique, approches psychocorporelles, approches transpersonnelles, approches intégratives.

Certification : Les psychopraticiens certifiés ou relationnels figurent sur les annuaires des fédérations ou syndicats suivants :

  • FF2P
  • AFFOP
  • SNPPsy
  • Psy’G


Cursus : Pas de diplôme d’Etat reconnu.

Remboursement : les séances d'un psychopraticien ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Ethique et déontologie des psychopraticiens : pour lire le code de déontologie auquel adhèrent les psychopraticiens, cliquer ici

Chercher et trouver un psychopraticien sur l'annuaire Choisir son psy ?
Consulter aussi



Psys et coachs à la une
psysalaune
Harbans NAGPAL
à PARIS

Je suis un psychanalyste spécialisé dans l'obésité, la boulimie,l'anorexie et le tabagisme depuis une vingtaine d'années. Diplômé de Oxford et de Cambridge, je suis venu me spécialiser en France en psychiatrie et en psychanalyse en 1978 près de Jacques Lacan. Après de nombreuses années à l'hôpital américain et à l'hôpital St Anne, où j'avais une consultation, j'exerce maintenant en ville. A present, par internet, j'ai des patients dans toute la France, en Angleterre et en Inde. En plus de mon travail en psychologie général, pour les vingt dernières années, j'ai pris un intérêt particulier pour les problèmes de la BOULIMIE et le TABAGISME. Pour nous, ces deux conditions, de manger trop et de fumer, sont liés et sont des troubles d'abord psychologiques. Pour arrêter de fumer ou de trop manger, le patient doit d'abord faire un changement psychologique interne. Pas de volonté mais un travail sur soi , pour exprimer les voeux caches qui sont derriere son symptôme. Je vous invite à lire mes pensées sur ces deux sujets sur ma fiche ici ou mon site internet. www.nagpal-psychanalyste.fr. J'ai des choses nouvelles a dire que vous ne trouverez pas ailleurs. Bonne lecture!

Voir sa fiche




Le métier de Psychologue présenté par les psys



Choisir un psy dans votre département