Choisir son psy - Choisir son coach
L'annuaire spécialisé des psys et des coachs
20 juillet 2017 : 1134 psys et coachs sur l'annuaire Psy et Coach
17 visiteurs connectés en ce moment

Les professions de psy et de coach >

Le psychothérapeute

La profession de psychothérapeute est une discipline spécifique du domaine des sciences humaines. Elle implique un diagnostic et une stratégie globale et explicite de traitement des troubles psychologiques, sociaux et psychoso-matiques. Les méthodes utilisées reposent sur des théories scientifiques de psychothérapie.

Par le biais d'une interaction entre un ou plusieurs patients/clients et un ou plusieurs psychothérapeutes, ce traitement a pour objectif de déclencher un processus thérapeutique permettant des changements et une évolution à long terme.

La profession de psychothérapeute se caractérise par l'implication du thérapeute dans la réalisation des objectifs précités.

Le psychothérapeute est tenu d'utiliser sa compétence dans le respect des valeurs et de la dignité de son patient/client au mieux des intérêts de ce dernier.

Le psychothérapeute doit indiquer son niveau de qualification dans la spécialité où il a été formé.

Ceci requiert notamment :

- une psychanalyse ou une psychothérapie personnelle approfondie ;
- une formation spécifique théorique et clinique, incluant la psychopathologie ;
- un contrôle ou une supervision de la pratique clinique ;
- un engagement déontologique. »

Pour faciliter votre orientation et le choix d'un professionnel et d'une méthode de psychothérapie, voir aussi :

Qu'est ce qu'une psychothérapie ? | Les méthodes de psychothérapie | Comment Choisir son psy


Origine du concept de psychothérapie

Les psychothérapies (thérapies par la psyché), trouvent leur origine dans différentes pratiques dont l'analyse psychologique de Pierre Janet, la cure par la parole de Joseph Breuer, l'hypnose puis la psychanalyse. Certaines sources désignent parfois les méthodes des thérapeutes d'Alexandrie dont rend compte Philon d'Alexandrie ou les travaux de Paracelse (1494-1541) comme les premières psychothérapies.

Le sens moderne est dû au psychiatre anglais Walter Cooper Dendy qui introduisit le terme psychotherapeia en 18531. Le terme définitif de psychothérapie aurait été inventé par Hippolyte Bernheim chef de file de l'École de Nancy « qui publia en 1891 un ouvrage intitulé Hypnotisme, suggestion, psychothérapie ».

Les psychothérapies ont pour vocation de « soigner par l'esprit » des souffrances tant psychiques que somatiques dans le cadre d'une relation à un psychothérapeute. « La psychothérapie [est] souvent considérée à tort comme un soin de l'esprit » (ibid p.7).

Résumant les indications de la psychothérapie Bernheim écrit dans "De la suggestion" : "Le ténesme, la diarrhée, les vomissements liés à une affection organique peuvent aussi être exagérés par le psychisme et justiciables dans une certaine mesure de la suggestion. On le voit, le champ de la psychothérapie est très vaste ; elle peut intervenir utilement dans toutes les maladies qui s'inscrivent dans une dynamique psycho-somatique avec une prédilection pour l’élément psychonerveux de ces maladies". Les approches sont nombreuses et correspondent à de nombreux modèles théoriques différents voire contradictoires.

La psychothérapie est distincte du ''counseling'' ou du coaching en vogue dans les pays anglo-saxons et qui ne présuppose ni formation universitaire ni formation à la psychopathologie, bien que ces activités soient parfois exercées par des psychologues et/ou des psychiatres de formation.

Les différentes approches et techniques aujourd'hui

Depuis la seconde moitié du xxe siècle, le nombre d'approches psychothérapiques a crû de manière très importante. De nos jours, il existe quatre groupes de psychothérapies sur lesquelles portent la quasi-totalité des études réalisées : les psychothérapies psychanalytiques (et celles qui en dérivent), les thérapies cognitivo-comportementales les thérapies systémiques et les thérapies humanistes. De nombreuses autres thérapies sont apparues par la suite, certaines basées sur des théories qui n'ont reçu aucune évaluation, se constituant en petits groupes autour d'un gourou. On compte aujourd'hui plus de 300 théories de la psychothérapie sans aucune base théorique commune. Des facteurs efficaces, communs aux diverses psychothérapies ont cependant été décrits, et sont utilisés dans l'approche intégrative et éclectique de la psychothérapie, puisant ce qu'il y a de mieux dans chaque école, en l'adaptant au service du patient (O.Chambon, "Les bases de la psychothérapie", Dunod, 3ème édition, 2010).Seules quelques-unes ont fait l'objet d'évaluations selon le modèle scientifique : les thérapies psychanalytiques, les thérapies cognitivo-comportementales, systémiques et EMDR. Les autres thérapies sont souvent des thérapies d'inspirations ou d'orientation psychanalytiques: École de Palo Alto

Voir la liste des méthodes et techniques de psychothérapie des praticiens inscrits sur Choisir son psy


Règlementation du titre de psychothérapeute :

Ces dernières années ont vu de nombreux pays francophones réglementer le titre de psychothérapeute :

  • Au Québec, la loi 21 datant de 2009 institue un permis de psychothérapeute délivré par les ordres professionnels concernés.

  • En Suisse, la loi LPsy, datant de 2011, réserve à partir du 1.1.2018 le titre de psychothérapeute aux titulaires d'un master de psychologie ayant effectué une formation supplémentaire agréée.

  • En France, à compter du 1er juillet 2010, l'usage du titre de psychothérapeute * est protégé par la loi Hôpital. Son usage requiert d'être inscrit au registre national des psychothérapeutes. Cette inscription implique de valider une formation agréée en psychopathologie qui n'est ouverte qu'aux titulaires d'un doctorat de médecine, d'un master de psychologie ou de psychanalyse.

    Aujourd'hui le titre de psychothérapeute est réglementé en France. Il sanctionne la validation d'un cycle de spécialisation théorique et pratique en psychopathologie effectué après des études universitaires de médecine (doctorat de médecine psychiatrie), ou de psychologie (M2 de psychologiepsychopathologie )ou de psychanalyse (M2 de psychanalyse)., soit les titulaires des titres de psychiatres et psychologues cliniciens. Il constitue un titre commun partagé par des professionnels issus de formations distinctes et complémentaires. Les psychothérapeutes sont inscrits au registre ADELI qui regroupe l'ensemble des professionnels de santé, ils exercent sous la surveillance de l'agence régionale de santé dont ils dépendent et un registre des psychothérapeutes peut être consulté en préfecture. Par dérogation certains professionnels ne disposant pas des diplômes universitaires exigibles mais pouvant justifier de plus de cinq années d'exercice à la date de parution de loi peuvent être admis à porter le titre de psychothérapeute après un passage devant une commission spécialisée et un éventuel complément de formation.

    Jusqu'à peu, en France, le titre de psychothérapeute ne faisait l'objet d'aucune réglementation et tout un chacun pouvait donc s'en prévaloir sans formation ni contrôle de l'activité. Afin de faire face à d'éventuelles dérives le législateur français s’est prononcé en faveur de l’encadrement du titre de « psychothérapeute ». L'article 52 de la loi du 9 août 2004 (JO n° 185 du 11 août 2004 page 14277), appelé parfois « amendement Accoyer », du nom de son principal inspirateur, visait à règlementer l'usage du titre de psychothérapeute. Mais suite à une intervention du Conseil d'Etat, jugeant la formulation de cette loi ambigüe, il devint impossible d'en publier les décrets d'application. La loi du 24 juin 2009 « Hôpital, patients, santé et territoires » (article 91) modifia cette première version de la loi en abandonnant la notion de "membre de droit". Elle institua l'obligation d'une formation universitaire pour tous les nouveaux psychothérapeutes. Ces modifications levèrent la contradiction interne de la première version de la loi ce qui permit la parution de son décret d'application. Celui-ci a été publié le 20 mai 2010 (Décret du 20 mai 2010 n° 2010-534, JORF n°0117 du 22 mai 2010 page 9448) et d'éventuelles sanctions pour usage illégal du titre de psychothérapeute deviennent donc applicables à partir du 1er juillet 2010, date de son entrée en vigueur. Les dossiers de candidature aux dispositions transitoires ouvertes aux professionnels pouvant justifier de plus de cinq ans de pratique de la psychothérapie sont à envoyer aux Agences Régionales de Santé avant le début du mois de mai 2011.

    Le décret 7 mai 2012 a modifié le décret du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute.

    Le texte intégral de la loi et de son décret d'application peuvent être consulté sur le site Légifrance :

    Article 52 de la loi du 9 août 2004 (après sa modification du 24 juin 2009)

    Décret n° 2012-695 du 7 mai 2012 modifiant le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute.

    Cursus : diplôme d’Etat reconnu depuis le décret d'application de la loi relative à l'usage du titre de psychothérapeute du 7 mai 2012*.

    * A savoir concernant le statut de psychothérapeute : le décret d'application de la loi relative à l'usage du titre de psychothérapeute est paru le 20 mai 2010 au Journal officiel et entré en vigueur le 1er juillet 2010. Il est à préciser que ce décret concerne uniquement le statut de psychothérapeute et ne réglemente en rien les psychothérapies et leurs usages; un "praticien en psychothérapie" (anciennement psychothérapeute) peut donc exercer librement sous le statut de "praticien en psychothérapie" Ou "psychopraticien" (par exemple : praticien en Gestalt,....) sans bénéficier du titre de psychothérapeute.

    Dans tous les cas, pour les consultations de psychanalystes et de psychothérapeutes, il est important de vous renseigner sur les références et les qualifications du spécialiste.

    N'hésitez pas à demander aux professionnels que vous rencontrerez comment ils travaillent, et durant les entretiens autorisez vous à évaluer si vous vous sentez à l'aise et en confiance pour mettre entre leurs oreilles ce que vous souhaitez découvrir de vous.

    Remboursement : Les psychothérapies ne sont pas remboursées par la sécurité sociale ou les assurances maladies françaises que si elles sont pratiquées par des psychiatres ou si elles sont effectuées dans un centre médico-psychologique. Certaines mutuelles et assurances privées peuvent rembourser à leurs clients une partie des honoraires versés à leurs psychothérapeutes.

    Ethique et déontologie des psychothérapeutes : pour lire le code de déontologie auquel adhèrent les psychothérapeutes, cliquer ici



    Chercher et trouver un psychothérapeute sur l'annuaire Choisir son psy ?

  • Psys et coachs à la une
    Marie-Emmanuelle Bastelica
    à Aix-En-Provence

    J’accueille avec toute ma bienveillance vos difficultés, vos maux physiques et psychiques, ainsi que votre envie de vous transformer, de vous découvrir et de réaliser votre plein potentiel. Je pratique une psychothérapie tantôt verbale, tantôt tournée vers le corps, afin que les transformations et compréhensions soient intégrées sur tous les plans, et que le mieux être soit acquis. Je propose des formules de thérapie en cabinet mais également des séances de thérapie en marchant

    Voir sa fiche


    Consulter aussi



    Le métier de Psychothérapeute présenté par les psys

    Pour faciliter votre orientation et le choix d'un professionnel et d'une méthode de psychothérapie :

    Les principales recherches de psy et coach par ville