Choisir son psy
L'annuaire spécialisé des psys et des coachs

 29 Mai 2020 : 800 psys et coachs sur l'annuaire Psy et Coach
27 visiteurs connectés en ce moment

Psychothérapie cognitivo-comportementale à SENNEVOY LE BAS (89160)

Il n'y a aucun psychothérapeute ou psy enregistré à SENNEVOY LE BAS
pratiquant cette technique de psychothérapie



Effectuer une recherche
sur une autre méthode de psychothérapie ?
Psys et coachs à la une
psysalaune
Anne-sophie Fuertès à Sceaux

Psychanalyste, sophrologue et hypnothérapeute. La dimension sophrologique (le corps, les émotions) et la dimension analytique (votre vécu, votre histoire) de mon accompagnement thérapeutique, fondé sur une écoute empathique et active, vous aident à comprendre l'apparition de phénomènes douloureux (stress, angoisse, anxiété, troubles relationnels, troubles du sommeil, troubles des conduites alimentaires, phobies), les difficultés professionnelles (souffrance et stress au travail, burn-out), mais aussi les événements extrêmement éprouvants de la vie (deuil, perte, mais aussi atteintes psychiques et physiques)
Voir sa fiche


La psychothérapie cognitivo comportementale

Une psychothérapie peut se dérouler sous quatre formes: en relation individuelle (patient/thérapeute), en groupe, en couple ou en famille. Par convention:

(I) Psychothérapie se pratiquant en relation individuelle.

(G) Psychothérapie se pratiquant à l'intérieur d'un groupe (comprenant généralement entre 6 et 15 personnes)

(C) Psychothérapie se pratiquant en couple ou en famille.


Pour les thérapeutes comportementalistes (en anglais: "behavior"= comportement), la conduite de l'homme dérive non pas d'un hypothétique "inconscient" mais de processus de conditionnement et d'apprentissage. La névrose n'est pas la conséquence d'un "refoulement" (comme le pensent les psychanalystes) mais une CONDUITE dérangeante (réaction ou "réponse") qui apparaît chaque fois que le sujet est confronté à certaines situations (STIMULI). Le claustrophobe qui craint les ascensseurs, répond par une CONDUITE INADEQUATE et invalidante (angoisse, désir de fuite, transpiration...) à un STIMULUS parfaitement inoffensif ( l'ascensseur est en bon état de marche). Cette conduite invalidante hypothèque sa vie quotidienne. Il faut donc la faire disparaître. Comment? En pratiquant un DECONDITIONNEMENT. Grâce à la technique de "désensibilisation systématique", le thérapeute aidera son patient à trancher ce lien réflexe indésirable qui unit une situation anxiogène (endroit clos) et une réaction maladive (peur panique). Il commencera par l’inviter à la détente et à la relaxation. Cela fait, il lui proposera d'aller progressivement à la rencontre du stimulus générateur d'angoisse. Ainsi, par exemple si vous souffrez d'une peur maladive des serpents, il vous incitera à visualiser un serpent et à vous en approcher par l'imagination jusqu'à ce que vous parveniez à le toucher en toute sérénité. L'état physiologique de relaxation étant incompatible avec celui du stress ou de l'anxiété, la réponse anxieuse se verra ainsi annihilée. Cette méthode de thérapie est dite "symptômatique" parce qu’elle vise à éradiquer un symptôme, sans supputer l’existence d’une cause cachée. Elle travaille sur les processus cognitifs (façon de penser), les conditionnements réflexes, les relations sociales actuelles, l'environnement (au lieu d'être renvoyé à son monde intérieur, le patient est invité à se tourner vers le monde extérieur). Elle utilise les questionnaires de personnalité et évalue l’évolution vers la guérison au moyen d’échelles standardisées.